Les hydrates de carbone dans l'alimentation du chien

Les hydrates de carbone sont catégorisés en monosaccharides (glucose, galactose et fructose), en disaccharides (deux monosaccharides reliés ensemble) et en polysaccharides, qui incluent l'amidon, la cellulose et le glycogène. Les disaccharides et les polysaccharides doivent être divisés en monosaccharides pour la digestion.

Le pancréas sécrète de l'amylase, une enzyme qui transforme l'amidon en maltose. Les chiens, contrairement aux omnivores, n'ont pas d'amylase dans leur salive leur permettant de prédigérer la nourriture dans leur gueule. Par conséquent, ils ne sont pas aussi efficaces pour digérer l'amidon et auront des difficultés à assimiler un régime riche en glucides qui restera plus longtemps dans système digestif et qui demandera plus d'énergie pour être absorbé. La conséquence d'une alimentation riche en hydrates de carbone se traduit par des selles volumineuses.

Le côlon n'est pas conçu pour absorber les nutriments, exception faite de libération de l'eau et des électrolytes (principalement le sodium et le chlore) dans le corps. Ceci sert à empêcher la déshydratation. La diarrhée chez le chien peut causer un problème de déshydratation puisque le côlon ne dispose pas du temps nécessaire pour faire son travail.

Les colites et le syndrome du côlon irritable peuvent également causer des problèmes d'absorption de l'eau. Alors qu'on recommande souvent un régime riche en fibres pour les chiens présentant ces types de problèmes, un tel régime est contrindiqué à cause du système digestif court du chien.

L'amidon présent dans les céréales est utile pour les herbivores et les humains afin de faciliter la digestion, mais ce même amidon ralentit le processus de digestion chez le chien et peut causer des irritations et des spasmes dans le gros intestin. Le système digestif du chien doit beaucoup travailler pour digérer l'amidon, ce qui peut prolonger le temps de digestion.

Une alimentation hautement digestible cause moins d'irritations dans l'intestin. Il n'existe aucune preuve qu'une alimentation riche en fibre soit efficace chez les chiens présentant des problèmes gastro-intestinaux. On suggèrera plutôt une alimentation pauvre en fibres et hautement nutritionnelle.

Dans la plupart des cas, les selles sont composées de 25% de matière solide et de 75% d'eau. Cela peut néanmoins varier en fonction du type d'alimentation. Une alimentation contenant plus d'hydrates de carbone aura tendance à produire des selles plus volumineuses et contenant plus d'eau. Une alimentation composée de viande crue et d'os produit des selles très petites, contenant moins d'humidité. L'odeur dépend de la quantité de bactéries disponibles pour la fermentation. Ainsi, une alimentation composée de viande (protéines) et d'os (calcium) produit des selles nettement moins odorantes que celles provenant d'une alimentation composée de céréales.

Les céréales ont besoin d'un temps de digestion plus long et passent plus de temps dans le système digestif. Les hydrates de carbone qui n'ont pas été complètement digérés dans l'intestin grêle continuent à fermenter dans le côlon. Les bactéries présentes dans le côlon contribuent également au développement de la vitamine K, nécessaire à la coagulation du sang. Ces mêmes bactéries produisent les vitamines du groupe B, qui sont présentes dans les selles. Les animaux nourris avec une alimentation industrielle peuvent être amenés à manger des crottes afin de se procurer ces précieux nutriments.

Les chiens peuvent également manger des crottes pour les bactéries et les enzymes qu'elles contiennent. En ingérant des crottes, ils apportent à leur système digestif des ingrédients qui aident à l'assimilation des nutriments. Ajouter de enzymes digestives, des probiotiques ou de la vitamine B à l'alimentation du chien peut aider à éliminer cette désagréable habitude.
Il est important de comprendre que les croquettes sont composées principalement de céréales, notamment de maïs, de blé, de riz et/ou de soja. Tandis que les fabricants tentent de vous faire croire que les céréales sont une bonne source de protéines, le fait est que les chiens ont énormément de peine à les digérer et à utiliser les protéines issues des céréales. Des études montrent que les chiens digèrent et assimilent beaucoup mieux les protéines d'origine animale.

Dans les livres sur la nutrition canine, on cite souvent les glucides comme un élément essentiel du régime alimentaire, bien qu'aucun pourcentage et/ou ratio ne soit mentionné pour ce nutriment.

Dans les croquettes, on trouve souvent des hydrates de carbone riches tels que le son, la pulpe de betterave, l'enveloppe du riz, les coquilles d'arachides ou de la cellulose. Les fibres sous cette forme ne sont pas digestibles pour le chien. Les fabricants les utilisent pour favoriser la digestion, mais il existe des fibres qui peuvent fournir bien plus de nutriments, comme les légumes frais réduits en purée. Cependant, ces derniers ne pourraient pas conserver leur valeur nutritionnelle une fois intégrés dans un aliment industriel.
Une quantité trop importante de fibres est nocive puisque le côlon et le rectum sont sévèrement mis à contribution. Il convient également de mentionner que les chiens ont mangé de la viande et des graisses pendant des milliers d'années et, tandis que cela ne fait qu'environ 100 ans qu'ils mangent des fibres, ils semblaient très bien s'en sortir sans auparavant. Les fibres diminuent également l'absorption du calcium, du magnésium, du zinc et du fer et freine la production d'énergie et la digestion des protéines. Une des raisons qui explique ceci est la haute teneur en cellulose des fibres, qui n'est pas digérée par le chien.

Les glucides posent un autre problème lors de la digestion. La plupart des céréales contiennent de la phytine qui inhibe l'absorption du calcium, du magnésium, du fer, du zinc et de l'iode.

Il n'y a pas besoin d'intégrer des hydrates de carbone à l'alimentation du chien, même pour les chiens d'endurance. Le foie est capable de synthétiser suffisamment de glucose (à partir des acides aminés issus des protéines et du glycérol issu des graisses) pour le transport dans le sang et l'utilisation dans les autres tissus.

Le dernier argument employé pour utiliser des céréales dans l'alimentation du chien est que les hydrates de carbone sont une source d'énergie. Beaucoup prétendent que le glucose que l'on trouve dans les céréales est nécessaire pour l'endurance, le rendement et la performance. Cependant, le foie convertit la graisse en glucose si cette dernière est donnée en doses suffisamment importantes. Ce procédé, appelé gluconéogenèse est facilement exécuté chez des chiens nourris avec un important pourcentage de protéines et de graisses.

Bien que les hydrates de carbone ne soient pas vraiment utiles pour le chien, de petites quantités de légumes réduits en purée ne sont pas nocives et peuvent avoir quelques valeurs nutritionnelles. Ceux-ci ne devraient pas dépasser 10% de la ration quotidienne selon le Dr. Billinghurst, mais dans la pratique, on recommande une cuillère à soupe pour 10 kg de poids vif.

Sources :

www.b-naturals.com
en.wikipedia.org
fr.wikipedia.org
www.rawfed.com
www.rawfeddogs.net

Régime BARFRégime Raw FeedingConvient pour les chiens

Auteur & Traduction : Emma

Newsletter

Abonnement à la Newsletter