Les graisses dans l'alimentation du chien

La graisse fournit de l'énergie et des calories aux carnivores. La graisse est essentielle pour le chien. Il est important de fournir des graisses provenant de sources animales. Chez un chien en bonne santé, la graisse est plus facile à digérer que les protéines ou que les hydrates de carbone. Des études ont montré que les graisses d'origines animales sont digérées à près de 95%.

Les graisses, ou les lipides, sont absorbées de manière plus complexe que les protéines. Puisqu'elles sont liposolubles et non hydrosolubles, elles doivent être émulsifiées, ou découpées afin qu'elles puissent passer l'intestin grêle. La bile est sécrétée par la vésicule biliaire afin d'aider la digestion des graisses et augmente la quantité de lipase, l'enzyme servant à digérer la graisse. La graisse est alors séparée en deux composants, les monoglycérides et les acides gras. Les symptômes les plus communs d'une mauvaise digestion des graisses chez le chien se traduisent par des selles volumineuses et odorantes, la diarrhée et la déshydratation. Le selles sont souvent de couleur claire, avec du mucus et de consistance molle. Cela se produit la plupart du temps avec des graisses cuites ou les graisses que l'on trouve dans les aliments industriels et qui peuvent rancir si ces derniers sont stockés trop longtemps. Les causes les plus communes d'une mauvaise digestion des graisses sont les maladies du foie, l'inflammation du pancréas, la maladie de Cushing, le diabète ou l'insuffisance pancréatique exocrine.

Les graisses sont indispensables pour l'absorption des vitamines liposolubles. Elles fournissent également une protection contre le froid et protègent les fibres nerveuses. Elles fournissent plus de calories par gramme que les hydrates de carbone ou que les protéines et rendent la nourriture plus appétissante. Beaucoup de marques d'aliments commerciaux proposent des croquettes pauvres en graisses en cas de surcharge pondérale, mais celles-ci ne font qu'augmenter l'appétit du chien puisque la graisse est nécessaire pour fournir de l'énergie et puisqu'elle contribue à l'impression de satiété chez le chien. Notez que les graisses n'affectent pas les chiens comme cela est le cas pour l'humain avec tous les problèmes de cholestérol et de maladies cardio-vasculaires qui découlent d'une consommation excessive de graisse.

Et pour terminer, les graisses sont une source d'acides gras essentiels. La diète d'un chien doit contenir suffisamment de graisses afin d'assurer un niveau normal d'acides gras. De la graisse rance ou de pauvre qualité peut causer une déficience en acides gras essentiels. Des déficiences en acides gras essentiels se traduisent souvent par un pelage et/ou une peau en mauvais état, par du prurit, des dermatites ou de la séborrhée. Une bonne source de vitamine E est recommandée pour une meilleure absorption des acides gras essentiels.

Les deux acides gras essentiels dont on traite le plus souvent en nutrition sont les acides gras oméga-6 et les acides gras oméga-3. Les acides gras oméga-6 sont présents dans certaines viandes comme le poulet et le porc. On en trouve en plus petites quantités dans le bœuf et en grandes quantités dans l'huile d'olive, dans l'huile de carthame ou dans d'autres huiles végétales. Les acides gras oméga-3 sont plus rares. On en trouve dans l'huile de poisson, dans l'huile de graines de lin et dans certaines algues.

Puisque les acides gras oméga-6 sont naturellement présents dans le régime alimentaire de l'animal, il n'est pas nécessaire d'en rajouter. Les recherches sont encore incomplètes en ce qui concerne l'équilibre entre les oméga-6 et les oméga-3, mais d'une manière générale, on considère que le ratio optimal varie entre 5:1 et 10:1. Le fait que la plupart des viandes contiennent beaucoup d'oméga-6 implique qu'il est important d'ajouter de bonnes sources d'oméga-3 tous les jours à l'alimentation de votre chien.

Les meilleures sources d'oméga-3 sont les huiles de poisson, comme l'huile de saumon par exemple. L'huile de foie de morue est différente car elle a une teneur plus faible en oméga-3 et est très riche en vitamines A et D. L'huile de poisson contient des formes directement disponibles d'oméga-3, appelées EPA (acide eicosapentaenoique ) et DHA (acide docosahexenoique). Les huiles végétales comme l'huile de graine de lin contient de l'ALA (acide alpha linoléique) qui doit être transformé par le corps pour pouvoir être utilisé. La plupart des chiens sont incapables de faire cette transformation, ce qui se traduit par un apport élevé en oméga-6 et faible en oméga-3. Un taux élevé d'oméga-6 par rapport aux oméga-3 provoque des inflammations, un poil terne et des allergies cutanées.

Bien que l'huile de graines de lin ne soit pas dangereuse pour les animaux et qu'elle fournisse des acides gras essentiels oméga-3 et oméga-6, elle est une source d'acide alpha linoléique (ALA), un acide gras oméga-3 qui doit est converti par le corps en EPA et en DHA. Beaucoup d'animaux (dont le chien probablement) et certains humains sont incapables de transformer l'ALA en EPA et en DHA à cause d'une déficience de l'enzyme desaturase nécessaire à cette transformation. Dans une étude sur l'être humain, il s'est avéré que l'huile de graines de lin n'augmentait pas les niveaux d'EPA et de DHA. Il est donc déconseillé de donner de l'huile de graines de lin à un animal qui présente des une dermatite atopique.

L'autre avantage des acides gras est d'aider en cas d'inflammation, de maladies cardiaques, d'arthrose ou de maladies rénales. En cas de maladie cardiaque ou de cancer, la cachexie peut causer de graves effets secondaires. La cachexie est causée par l'excès de production de cytokine. De hautes doses d'huile de poisson (1'000 mg par 5 kgs de poids vif) peuvent supprimer la cytokine, augmentant ainsi l'espérance de vie en maintenant l'intégrité du muscle cardiaque et en réduisant la perte musculaire due à certains types de cancers.

Les propriétés anti-inflammatoires de l'huile de poisson rendent cette dernière très utile pour les chiens présentant des problèmes orthopédiques ou de l'arthrose.

En conclusion, il convient de prendre certains points en considération lorsqu'on parle de graisse dans le régime alimentaire :

  • Ajoutez des graisses au menu de votre animal. Choisissez des graisses animales (poisson, viande et œufs).
  • Ne réduisez pas l'apport en graisse si votre chien est trop gros mais diminuez la quantité de nourriture servie.
  • Une réaction à la graisse comme par exemple des selles molles ou une odeur forte peut simplement signifier que les quantités de graisse servies sont trop grandes ou cela peut être le symptôme de maladies comme la maladie de Cushing, une pancréatite, du diabète ou un problème hépatique.
  • La graisse est vraiment importante dans le régime alimentaire de votre animal. Elle constitue un apport en énergie et assure un poil et une peau en bonne santé. Elle est également importante pour la santé des reins et du cœur.


Sources :

www.purina.ca
www.b-naturals.com
www.dvmpharmaceuticals.com
home.ivillage.com
fr.wikipedia.org

Régime BARFRégime Raw FeedingConvient pour les chiens

Auteur & Traduction : Emma

Newsletter

Abonnement à la Newsletter