Les Mythes

Mythe : Les menus à base de viande et d’os hachés font parfaitement l’affaire

A cause de la lubie croissante de nourrir avec des menus crus hachés et préfabriqués, voici un mythe qui mérite le détour. Bon nombre de barfeurs et de raw feeders nourrissent leur animal avec de la viande hachée et des os hachés ou encore avec des portions crues achetées dans le commerce.

Bien que cela sera toujours mieux que des croquettes, il y a tout de même plusieurs raisons d’éviter ce types d’aliments.

Donner de la viande et/ou des os hachés encourage l'animal à avaler sa nourriture beaucoup plus vite, ce qui augmente les risqué d’étouffement. Certains raw feeders donnent des aliments hachés pour éviter les risques d’étouffement. En effet, les chiens surtout peuvent être très gloutons, et jusqu’à ce qu’ils aient appris à manger leurs os convenablement, ils peuvent être plus susceptibles de s’étouffer (notez que l’étouffement ne présente pas un risque à proportion épidémique chez les animaux nourris au cru, bien qu’il s’agisse en effet d’un paramètre à prendre en considération, comme avec tout ce qui entre dans la gueule d’une animal). Plutôt que de dépendre d’une nourriture hachée, il existe plusieurs étapes pour apprendre à un carnivore domestique à manger ses os et sa viande prudemment.

Premièrement, évitez de donner des petits os comme des ailes de poulet ou des cous de poulet, à moins qu’ils ne soient attachés à la carcasses entière. Choisissez des gros morceaux comme des cuisses de poulet, des lapins entiers, des cous de bœuf et de porc entiers, des carrés d’agneau ou de porc. Deuxièmement, donnez les morceaux encore congelés (pour les chiens uniquement). Une nourriture congelée aidera le chien à ralentir sa mastication. Si votre carnivore domestique mâche son os jusqu’à un point où il essaie de l’avaler et qu’il s’étouffe parce qu’il est toujours trop grand, retirez le morceau jusqu’à ce que votre animal aie appris à le manger correctement. Troisièmement, si vous nourrissez plusieurs animaux en même temps, essayez de les séparer pendant les repas afin qu’ils n’avalent pas leur repas à toute vitesse pour éviter que les autres prennent leur nourriture. Il n’y a pas de prix pour le premier qui a fini, donc faire diminuer l’esprit de compétition lors des repas peut aider. Les os porteurs des ongulés (fémurs de bœuf par exemple) doivent être évités puisqu’ils sont la cause de multiples dents fêlées ou cassées.

La viande et/ou les os hachés sont totalement inefficaces pour nettoyer les dents. L’un des points principaux avec une diète crue est d’assurer la santé bucco-dentaire de l’animal, puisque la parodontose peut affecter tout le système corporel de votre animal et est très nuisible pour sa santé générale. Donner de la nourriture hachée est inutile pour le nettoyage des dents et prive votre animal de la satisfaction de mâcher et de déchiqueter son repas.

Donner de la nourriture hachée ne prépare pas l’estomac à recevoir des aliments. Cela signifie que votre animal va descendre sa gamelle en 10 secondes et vous regarder bêtement en espérant plus de nourriture, alors qu’une grande quantité de viande est déjà en train d’attendre dans l’estomac que le système digestif se mette en marche et commence à digérer la nourriture. A l’inverse, mâcher de gros morceaux de viande prépare votre animal à recevoir de la nourriture. En effet, ce « travail » fait démarrer le système nerveux parasympathique, ce qui encourage la production de salive, les sécrétions acides de l’estomac et la mobilité de l’intestin (Saladin, K.S. 2004. Anatomy and Physiology: The Unity of Form and Function.). La nourriture arrive lentement dans l’estomac et se dernier a été préparé et produit la quantité nécessaire d’acides pour digérer la nourriture. Pendant ce temps, le carnivore domestique a l’immense plaisir psychologique de mâcher un vrai morceau de carcasse.

La nourriture hachée augmente le risqué d’infection bactérienne. Le fait de hacher la viande augmente la surface disponible pour les bactéries. C’est également l’une des raisons pour lesquelles il y a plus de gens infectés par le E. Coli en mangeant des steaks hachés qu’en mangeant des steaks entiers. Si les bactéries sont quelque chose qu’il faut garder à l’esprit, ce n’est pas tant en termes d’empoisonnement qu’en termes de diminution des nutriments comme la taurine, un important acide aminé (surtout pour les chats) que beaucoup de types de bactéries utilisent. Plus de bactérie signifie moins de nutriments importants.

Avec les menus crus déjà préparés, vous n’avez aucun contrôle sur la qualité des ingrédients, quels ingrédients sont utilisés, qu’est-ce qui est ajouté ou comment la ration a été préparée. De plus, les aliments crus préfabriqués sont généralement plus chers que la viande fraîche. Bien sûr, les menus crus préparés sont plus pratiques, mais depuis quand la commodité prend-elle les pas sur la santé et le bien-être de votre animal domestique ? En outre, ces aliments contiennent souvent des légumes et peuvent même contenir des céréales.

Il y a plusieurs situations où les menus crus préfabriqués peuvent être utilisés de façon acceptable, bien que ce ne soit pas l’idéal. Un exemple où la viande hachée est recommandé est dans le cas où l’animal sort d’une opération ou est malade et qu’il ne devrait pas manger d’os tout de suite. Mais même dans ce cas, des morceaux de viande entiers (comme des poitrines de poulet désossées) sont préférables à de la viande hachée. Parfois, il faudra faire des compromis comme cela peut être le cas quand vous mettez votre animal en pension. Certaines pensions refusent de donner des os aux animaux mais accepteront de leur donner des menus crus préfabriqués.

Régime BARFRégime Raw FeedingConvient pour les chiensConvient pour les chatsConvient pour les furets

Avec l'aimable autorisation de l'auteur © : Carissa

Newsletter

Abonnement à la Newsletter