Les Mythes

Mythe : De nos jours, les carnivores domestiques vivent plus longtemps grâce aux croquettes

C'est une fausse logique. Les carnivores domestiques vivent plus longtemps de nos jours car ils ont un meilleur statut social et parce que la médecine vétérinaire a progressé. A l'époque, les carnivores domestiques n'étaient pas considérés comme les membres de la famille et les compagnons qu'ils sont devenus aujourd'hui.

Les chiens, par exemple, restaient dehors à braver les éléments. Ils étaient les gardiens de la maison et du bétail. Les chiens avaient une fonction, un travail, et s'ils ne pouvaient accomplir ces tâches, ils étaient mis à le retraite ou l'on s'en débarrassait. Les soins vétérinaires étaient limités puisqu'il y avait plus de prestige à gagner en étant vétérinaire pour le bétail que vétérinaire pour les chiens. On portait très peu d'intérêt à la santé des chiens du moment qu'ils étaient capables de faire ce qu'on leur demandait de faire. De nos jours, les chiens mènent une vie meilleure, plus facile et moins éprouvante. Ils dorment dedans avec leurs maîtres et profitent du statut social de compagnon qu'ils ont acquis.

chien31Les gens se préoccupent plus de leur bien-être et leurs animaux domestiques profitent des progrès de la médecine vétérinaire, ainsi que du fait que leurs maîtres sont prêts à leur prodiguer des soins. Par exemple, il y a cent ans, personne n'aurait payé des milliers de francs pour opérer son chien d'une dysplasie de la hanche ou des centaines de francs en détartrages. La nutrition joue un rôle négligeable dans l'allongement de l'espérance de vie, si ce n'est le fait que les chiens ne meurent plus de faim et n'ont plus besoin de chasser ou de fouiller dans les poubelles pour se nourrir (ces deux activités étant consommatrices d'énergie). Plutôt que de contribuer à l'augmentation de la longévité, ces "progrès en matière de nutrition" ont eu pour conséquence l'apparition de plus en plus de problèmes de santé auparavant inexistants chez les carnivores domestiques : diabète, cancers divers, inflammations intestinales, ballonnements, etc. La médecine vétérinaire a évolué pour devenir la "médecine vétérinaire moderne" à cause de l'augmentation de la fréquence des maladies dues à la nourriture industrielle et de la nécessité de traiter ces maladies (ce qui traduit bien souvent par le changement d'alimentation de l'animal pour des croquettes "thérapeutiques" très onéreuses). Ces maladies sont diagnostiquées beaucoup plus fréquemment aujourd'hui car en réalité les gens savent quoi et où chercher. Mais le nombre d'animaux souffrant aujourd'hui de ces maladies, mis en relation avec les animaux de nos ancêtres, indique qu'il existe un lien fort avec la nourriture qu'ils ingèrent. Lien dont l'existence a été prouvée en ce qui concerne les habitants des pays développés et la nourriture industrielle.

Alors qu'en est-il de l'augmentation de l'espérance de vie ? La longévité des carnivores domestiques n'a été que récemment mise en évidence par des "recherches" effectuées par l'industrie du pet food. Ils utilisent ces estimations pour montrer que leur nourriture aide les animaux à vivre plus longtemps. Mais plus longtemps comparé à quoi ? A l'époque, personne ne s'occupait de la longévité des animaux, mis à part peut-être le peu d'individus qui pratiquaient l'élevage. Personne ne tenait de registres ou n'établissait de rapports sur le sujet. Indéniablement, les croquettes ont évolué depuis les premiers prototypes qui ont engendré une multitude de déficiences nutritionnelles, comme une croissance trop rapide ou des malformations osseuses (c'est encore un problème aujourd'hui). Mais cette forme d'alimentation n'a pas contribué à l'augmentation de la longévité des animaux de compagnie, alors que cela a été le cas grâce à l'amélioration du statut de ces derniers dans notre société.

En réalité, la longévité et la qualité de vie des animaux de compagnie ont diminué avec l'avènement de la nourriture industrielle. Les gens qui se souviennent du bon vieux temps, où les chiens étaient nourris de viande et d'os, parlent souvent de leurs chiens en bonne santé, vivant plus de quinze ans. Aujourd'hui, c'est un "miracle" et il s'agirait, selon les vétérinaires et l'industrie alimentaire, d'une preuve de l'"excellente alimentation" dont disposent les carnivores domestiques. Ce "miracle" se serait même produit assez souvent pour devenir banal. Dommage que la plupart des vétérinaires qui se souviennent du bon vieux temps soient désormais à la retraite. Il semble que la nouvelle génération de vétérinaires ne connaîtra rien d'autre que la nourriture industrielle ainsi que les maladies découlant de cette dernière.

Donc ils prétendent que les carnivores domestiques vivent plus longtemps. Et les gens peuvent dire qu'ils ont un Golden Retriever de 16 ans ou un Berger Allemand de 14 ans. Mais qu'en est-il de leur qualité de vie ? Ils ont des dents horribles et une haleine nauséabonde, une arthrose sévère ou une dégénérescence des articulations, des tumeurs bénignes ou cancéreuses, du diabète, une insuffisance rénale, un poil terne ou encore un corps gras et peu musclé. Les gens disent que c'est juste "dû à l'âge" et qu'on voit cela plus souvent de nos jours parce que les animaux de compagnie vivent plus longtemps. Mais est-ce la réalité ? Beaucoup de ces maladies sont causées par une vie entière à manger des aliments industriels et à développer des maladies parodontales (Lonsdale, T. 2001. Raw Meaty Bones). Cette lente progression de la maladie est invariablement associée à l'alimentation industrielle. Cela a été prouvé à maintes reprises en médecine humaine et est prouvé jour après jour par la quantité de animaux nourris avec une alimentation industrielle, souffrant de ces maladies et occupant les salles d'attente des cabinets vétérinaires.

Si les animaux domestiques vivent plus longtemps, alors pourquoi sont-ils considérés "vieux" à un âge de plus en plus jeune ? Un chien est vieux à l'âge de 7 ou 8 ans, certains parlant même de 5 ou 6 ans. Ce vieillissement prématuré est cause par l'alimentation industrielle (Lonsdale, T. 2001. Raw Meaty Bones). Le cancer, le diabète, l'obésité, les insuffisances rénales, les problèmes cardiaques et l'arthrose (parmi tant d'autres choses), apparaissent chez des animaux de plus en plus jeunes. Des chiens de moins de trois ans sont euthanasiés à cause de cancers généralisés ! Qu'est-il donc advenu la thèse affirmant que "les carnivore domestiques vivent plus longtemps" ? Il est grand temps d'arrêter d'empoisonner lentement nos compagnons à quatre pattes...

Régime BARFRégime Raw FeedingConvient pour les chiensConvient pour les chatsConvient pour les furets

Avec l'aimable autorisation de l'auteur © : Carissa

Newsletter

Abonnement à la Newsletter