Les Mythes

Mythe : Les animaux domestiques se sont adaptés à un régime alimentaire cuit

C’est faux ! Oui, il est vrai que les chiens ont été domestiqués par l’homme – à partir des loups – depuis des milliers d’années, puis ont été sélectionnés par l’élevage pour correspondre à son attente en matière de taille, de morphologie et de qualités.

Cependant, ils ne se sont pas adaptés à un régime alimentaire cuit, comme le démontrent les millions d’animaux domestiques qui font la queue dans les salles d’attentes des cliniques vétérinaires, présentant des maladies parodontales, des dermatoses, des cancers, des maladies organiques, du diabète, une obésité, toutes ces maladies étant fortement liées à l’alimentation cuite et industrialisée. Non, une alimentation cuite n’est pas profitable à nos animaux.

Les nourritures « extrudées » (qui sont cuites et largement amendées) n’existent que depuis environ 100 ans. L’adaptation naturelle demande, elle, beaucoup plus de temps. Ces changements nécessaires au développement de ces nouvelles capacités digestives - qui vont de l’anatomiquement visible jusqu’à l’échelle moléculaire – prendraient BEAUCOUP plus de temps qu’il ne s’en est écoulé depuis que les loups vivent avec les hommes.

Donc, qu’est-ce que les animaux domestiques pouvaient bien manger avant l’apparition de la nourriture cuite, amendée et moulée ? Ils n’avaient qu’à de rares occasions de la nourriture cuisinée tant il est vrai que cette nourriture était précieuse et que peu de gens l’auraient gâchée en la donnant à un animal (rappelez-vous que les chiens, les chats ou les furets n’ont pas toujours joui du statut social qui leur est fait aujourd’hui). Par contre, ils avaient droit aux rebuts de la nourriture des hommes, ce que ces derniers n’utilisaient pas ou ne mangeaient pas, ce qui pouvait inclure quelques rares restes de table. Cependant et en majeure partie, les chiens fouillaient et déterraient eux-mêmes ou alors ils chassaient de petites proies pour compléter le peu qu’ils recevaient des hommes.

Et avant même cela ? Les chiens-loups chassaient avec leurs maîtres et se cantonnaient alentours des campements, sachant bien qu’ils auraient soit de la viande crue, des os ou des abats.(Feldhammer, G.A. 1999 Mammology : Adaptation, Diversity and Ecology. McGraw-Hill. P.472). Il y a des milliers d’années, les gens ne cuisinaient pas pour leurs animaux de compagnie. Pourquoi ? Parce que ces animaux étaient tout à fait capables de trouver leur propre nourriture, mais, qu’en plus, ils constituaient un bon moyen de se débarrasser des morceaux non consommés d’un animal. C’est ainsi que les carnivores domestiques mangeaient ce qu’ils avaient toujours mangé et jusqu’aux années 1950 (certains disent même 1980 voire 1990), ils étaient reconnus comme les carnivores qu’ils sont effectivement.

Pour plus d’informations sur les raisons qui font que l’alimentation ménagère cuite n’est pas une alternative complètement satisfaisante à la nourriture crue, vous pouvez lire le mythe sur l'alimentation cuite.

Régime BARFRégime Raw FeedingConvient pour les chiensConvient pour les chatsConvient pour les furets

Avec l'aimable autorisation de l'auteur © : Carissa

Newsletter

Abonnement à la Newsletter