Les Mythes

Mythe : La viande crue fait du chien un animal sanguinaire

Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Comment le fait de nourrir un chien de la façon dont la nature l’a pensé en fait-il un animal sanguinaire ? Par nature, le chien est un carnivore prédateur.

Un chien qui chasse des proies (qu’il les tue ou non) n’est que ce qu’il doit être : un chien. Nourrir un chien avec de la viande ne va pas le transformer en un animal vicieux qui va attaquer tout ce qui bouge.


chiens07Les gens ne comprennent pas que le chien est un carnivore prédateur. Il est supposé « avoir le goût e la chair fraîche ». Il est supposé partir en chasse pour se procurer sa propre nourriture. Les chiens ont besoin de viande (http://www.mercola.com/2005/aug/27/meat_first.htm) dans leur ration alimentaire ; ce sont des carnivores !! La domestication du bétail et l’introduction de petits animaux de compagnie ont rendu leur chasse et leur sacrifice superflu. L’homme a sélectionné et élevé les chiens qui seraient capables de coexister pacifiquement avec ces animaux, mais conserveraient un instinct de chasse suffisant pour rapporter et rassembler. C’est pour cette raison que les chiens rapportent des balles et poursuivent des jouets et des animaux qui se déplacent rapidement. Il est intéressant de noter que les lignées de chiens de troupeau coexistent pacifiquement avec les animaux qu’ils gardent sans les attaquer ou les tuer, même si ces chiens sont nourris de viande crue et d’os de la même nature que les animaux dont ils ont la charge.

Le chien est, par nature, un prédateur qui va chasser d’autres animaux parce qu’il est programmé pour le faire, et non parce qu’il est sanguinaire ou qu’il a le goût de la chair fraîche, au sens où les hommes l’entendent. Le fait de nourrir cru n’y change rien. Si le chien est rassasié et satisfait de manger les os charnus qui lui sont donnés par son maître, pourquoi partirait-il chasser ? Il n’en a nul besoin. Si un chien part chasser d’autres animaux malgré la satisfaction de ses besoins alimentaires à la maison, le rapport est plus à faire entre la relation homme-chien et/ou avec la vaccination qu’avec la nourriture (il existe cependant une « exception » qui sera évoquée plus loin). Les chiens peuvent être entraînés à ne pas importuner ou blesser des espèces-proies. Ils doivent respecter la position dominante de l’homme et être capables de se retenir (bien que avec certaines races –comme les chiens courants ou les terriers par exemple, ou certains individus au caractère bien trempé, cela soit plus difficile bien qu’indépendant de la nourriture. Chaque chien est un individu ; certains ont le sens de la chasse, d’autres n’ont que faire des objets animés.). Les gens préfèrent critiquer le régime alimentaire (je donne à mon chien de la viande avec ses croquettes) plutôt que leur négligence et les défauts dans leur relation à leur chien qui ont entraîné la mort d’un autre animal, ou que les vaccinations qu‘ils ont faites si consciencieusement (comme tout propriétaire d’animal de compagnie le devrait, n’est-ce pas ?) aient pu faire du mal à leur chien et provoqué ce comportement de « tuer pour le plaisir ».

Maintenant, l’idée reçue du « chien nourri à la viande crue qui part chasser » est vivace dans l’esprit des gens, bien que beaucoup d’animaux nourris de préparations industrielles chassent et tuent de petits animaux domestiques. Cette idée est renforcée par la « découverte » que les chiens sont des omnivores (ce qu’ils ne sont pas !). Quand un chien est nourri avec un régime inapproprié, basé sur les céréales, il réagira indubitablement plus en mangeant ce pour quoi il a été conçu, que s’il est nourri correctement (avec un régime carné). Cela signifie que quelqu’un qui nourrit occasionnellement son chien avec de la viande crue et des croquettes le reste du temps pourrait bien avoir un animal qui ira chasser pour manger de la vraie viande à la place de ses croquettes. En un sens oui, il lui a donné « le goût de la chair fraîche » -un goût pour la vraie nourriture qu’il devrait avoir. Mais, si le chien était nourri correctement, il n’aurait pas besoin d’aller chasser. Et c’est un chien, DONC il est supposé chasser. Cela signifie-t-il que, d’ajouter de la viande crue à ses croquettes rendra n’importe quel chien « sanguinaire » et qu’il ira attaquer les enfants et les autres animaux ? Bien sûr que non ! Il y a des milliers de gens qui supplémentent la ration de croquettes de leur chien avec de la viande crue et n’ont aucun problème d’agressivité. Cependant, si vous ajoutez de la viande crue à la nourriture industrielle de votre chien, pourquoi ne pas aller au bout de votre démarche et abandonner les croquettes ? Avec des os charnus, le chien n’a aucun besoin d’aller chercher de la viande ailleurs. De plus, l’excès de glucides contenus dans la nourriture industrielle en plus des additifs et les étranges conservateurs peuvent avoir un impact négatif sur le chien ; certaines personnes rapportent que leur chien précédemment agressif et hyperactif ont été considérablement apaisés par le passage à une alimentation plus « naturelle » (voir http://secureshop.rawmeatybones.com/newsletter/view.epl?id=36 , chapitre ‘morsures de chien’).

Les gens sont plus prompts à rejeter la responsabilité sur le régime carné qu’à envisager les autres possibilités. Le chien chasse-t-il régulièrement ? Pourquoi donne-t-on au chien l’opportunité de chasser ? Pourquoi le chien ressent-il le besoin de chasser ? Le chien se soumet-il de son plein gré et respecte-t-il l’autorité du maître ? Quel est le régime alimentaire habituel du chien ? Son instinct de chasse croit-il après une vaccination (particulièrement celle contre la rage) ? L’instinct de chasse se modifie-t-il avec son type d’alimentation ou est-il constant ? Que chasse-t-il, avec quelle fréquence ? Est-ce un problème comportemental ou relationnel (de toute évidence, un chien abandonné à lui-même aura plus tendance à subvenir à ses besoins) ? Qu’en est-il du tempérament (certains chiens sont assurément des pilleurs de troupeaux ou des tueurs pour le plaisir, quelque soit leur régime alimentaire) et des problèmes liés aux vaccinations (vaccinose) ?

Ce sont les hommes qui ont estimé que le comportement de prédateur était inapproprié et indésirable. Les hommes ont tendance à n’accepter des chiens qu’ils expriment leur comportement délictueux seulement quand c’est à leur bénéfice. Seulement, quand le chien agit comme tel, certaines personnes sont fâchées et pensent que l’animal s’est fourvoyé ou que c’est un « mauvais chien ». Ils n’ont pas réussi à assumer le comportement et n’ont pas cherché à enseigner au chien le comportement attendu, ou l’ont traité par homéopathie pour les conséquences de la vaccinose (telles que peur excessive et agression), puis l’ont enchaîné dans l’arrière-cour ou l’ont abandonné dans un refuge. Ou encore n’ont-ils pas voulu prendre le temps de le nourrir avec une alimentation crue ou d’assumer les problèmes relationnels, et ainsi ont condamné leur chien à une existence dans un état de santé sub-optimal ou à une relation inadéquate criblée de « problèmes » causés par leur égoïsme à consacrer le temps nécessaire pour améliorer la santé de leur chien ou leur relation.

Il y a des milliers de chiens qui sont nourris d’os charnus et ne présentent aucun problème de santé. Ces chiens coexistent en paix avec les enfants, les chats, les lapins et le bétail sans même envisager une seule pensée « sanguinaire ». Les bergers allemands gardiens de troupeaux nourris à la viande crue ne vont pas attaquer les brebis ! Les chiens ainsi nourris n’ont aucun besoin d’aller chasser pour compléter leur alimentation avec de la vraie nourriture ; ils mangent en fait de la vraie nourriture. Ainsi pour le chien qui reçoit des croquettes et de la viande : c’est comme si vous donniez à un enfant le goût pour le steack et que vous attendiez de lui qu’il continue de manger chaque jour des céréales complètes. Je me tournerais vers le steack, pas vous ?

Si vous êtes inquiet par les chiens qui mangent de la viande et attaquent ensuite les chats, les enfants ou les petits animaux domestiques, ne vous en faites pas. Nourrir d’os charnus ne va pas transformer votre animal en un maniaque sanguinaire à moitié fou. Le chien doit reconnaître les enfants, les chats et les petits animaux de compagnie comme étant a) une partie de leur propre famille et/ou b) sous la protection du dominant (que vous devriez être !). Selon toute vraisemblance, vous allez voir un compagnon plus calme et plus heureux que vous aurez plaisir à avoir à vos côtés, non seulement parce qu’il n’est pas hyperactif en raison des glucides et des compléments contenus dans ses croquettes, mais également parce que son haleine sera moins mauvaise et que son pelage sera plus doux et aura meilleure odeur. Si les gens vous disent que le chien deviendra sanguinaire ou aura le goût de la chair fraîche, demandez leur d’explique ce cliché suranné. Si vous utilisez ces clichés, prenez le temps de réfléchir à leur signification et s’ils relèvent d’un processus de pensée logique. En réalité, votre chien a plus de chances de montrer des changements dans son comportement de peur et/ou d’agressivité après sa vaccination antirabique que de devenir un chasseur sanguinaire à moitié fou en mangeant les os charnus qu’il est fait pour manger.

Pour voir quelques photos qui aident à tourner en ridicule les liens erronés entre l’alimentaton crus, l’agressivité et le côté sanguinaire des animaux, voyez http://rawfed.com/colbythekiller.html.

Régime BARFRégime Raw FeedingConvient pour les chiens

Avec l'aimable autorisation de l'auteur © : Carissa

Newsletter

Abonnement à la Newsletter