Tribu Carnivore

Régime en cas d’un syndrôme de prolifération bactérienne dans l’intestin grêle

Les symptômes du syndrome de prolifération bactérienne dans l’intestin grêle incluent des borborygmes, beaucoup de gaz, des selles plus volumineuses et, souvent, une perte de l’appétit et une perte de poids.

Régime alimentaire

On conseille des aliments hautement digestes et surtout pauvres en graisses. Un aliment hautement digeste et à teneur réduite en graisses permet de diminuer la quantité de graisses non absorbées. En outre, ce type d’aliment contient moins d’ingrédients que les bactéries peuvent transformer en substances provoquant la diarrhée et est plus facilement assimilé par une muqueuse intestinale qui a perdu une partie de sa fonctionnalité.

Suppléments naturels

Dans la famille des prébiotiques, on conseillera les fructo-oligosaccharides qui permettent de stimuler la production de bactéries susceptibles d’améliorer la physiologie de l’intestin grêle. Les fructo-oligosaccharides permettent une réduction de la flore intestinale pathogène car les bonnes bactéries se développent ainsi plus vite, contrairement aux bactéries pathogènes qui sont incapables d’utiliser les fructo-oligosaccharides.

Les chiens présentant une malabsorption de la vitamine B12 doivent être supplémentés tous les mois à l’aide d’une injection de vitamine B12 pendant 6 mois (plus ou moins). En effet, cette vitamine est impliquée dans la réplication de l’ADN et a un rôle important dans le renouvellement cellulaire de la muqueuse intestinale.

L’utilisation de probiotiques (lactobacilles) peut également s’avérer utile.

Mise en garde

L’information présentée ici a été glanée dans des livres, sur Internet et grâce à la connaissance et l’expérience des autres. Elle ne remplace en aucun cas l’avis de votre vétérinaire et les médicaments qui sont prescrits à votre animal. Nous fournissons juste d’autres options et d’autres pistes à explorer, notamment celle d’un régime alimentaire adapté. Nous n’abordons pas les questions de la thérapie médicamenteuse ou de la chirurgie. Ne prenez pas de décisions concernant la santé de votre animal en vous basant uniquement sur ce que vous lisez ici.

Remerciements

A Mary, webmaster du site DogAware.com pour m’avoir donné l’autorisation de traduire ses pages.

 

Articles connexes

Alimentation naturelleLes mythes

Etude: Fréquence déclarée par les propriétaires de la transmission d’agents pathogènes aux humains nourrissant leurs animaux de compagnie avec des aliments crus et minimalement transformés

Source: https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fvets.2021.741575/full Faible nombre de cas de transmission présumée d’agents pathogènes d’origine alimentaire par des propriétaires de chiens et/ou de […]

Non classé

Les crottes

Crottes Cliquez sur le titre (ci-dessus) pour télécharger l’article Fichier « crottes »: celles qu’on redoutent, celles qu’on recherche et celles qu’on […]